en attendant le jour

Reléguée au quart de nuit du commissariat d’Hollywood, l’inspectrice Renée Ballard se lance dans des enquêtes qu’elle n’a pas le droit de mener à leur terme. Le règlement l’oblige en effet à les confier aux inspecteurs de jour dès la fin de son service. Mais, une nuit, elle tombe sur deux affaires qu’elle refuse d’abandonner: le tabassage d’un prostitué laissé pour mort dans un parking, et le meurtre d’une jeune femme lors d’une fusillade dans un night-club. En violation de toutes les règles et contre les désirs mêmes de son coéquipier, elle décide de travailler les deux dossiers de jour tout en honorant ses quarts de nuit. L’épuisement la gagne, ses démons la rattrapent et la hiérarchie s’acharne, mais Renée Ballard n’est pas du genre à se laisser marcher sur les pieds.

Attention, dire que Renée Ballard est l'alter ego en jupon d'Harry Bosch serit une cruelle erreur. Michael Connelly a créer un personnage féminin d'enquêtrice volontaire et déterminée à aller jusqu'au bout d'une enquête. Dans le quart de nuit, les inspecteurs commencent des enquêtes qu'à la fin de leur service, ils sont obligés de les transmettre à d'autres services. Mais quand on a gouté à l'investigation c'est dur de s'arreter en si bon chemin alors Renée décide de continuer à enqueter sur deux affaires. Au fur et à mesure, elle s'aperçoit que ses questions dérangent mais il en faudrait plus pour la faire renoncer.

Malgré les difficultés et les menaces qui pèsent sur sa carrière, Renée ira jusqu'au bout montrant qu'elle a toute sa place au sein de la police.

Dans cette première enquête on discerne les contours de cette jeune femme qui n'a pas eu une enfance facile, sa carrière n'a pas été de tout repos non plus, ces seuls repères sont sa chienne, Lola et sa grand mère.

Malgré quelques longueurs, j'ai bien apprécié ce nouveau personnage ainsi que le petit clin d'œil de l'auteur à Harry Bosch et je lirais ces prochaines enquêtes afin d'en savoir plus sur elle.