Hunter

Plus personne ne s’arrête à Pilgrim’s Rest. Une vallée perdue dans les Appalaches. Un patelin isolé depuis des jours par le blizzard. Un motel racheté par le shérif et son frère simplet. Un bowling fermé depuis longtemps. Et l’obsédant souvenir d’une tragédie sans nom : cinq hommes sauvagement exécutés et leurs femmes à jamais disparues. Et voilà que Hunter, le demi-sang indien condamné pour ces crimes, s’évade du couloir de la mort et revient dans la vallée. Pour achever son oeuvre ?

Après douze ans de haine et de chagrin, un homme se réjouit pourtant de revenir à Pilgrim’s Rest. Freeman a compris le petit jeu de Hunter et va lui mettre la main dessus. Et lui faire enfin avouer, par tous les moyens, où il a caché le corps de Louise, sa fille, une des cinq disparues.
Pilgrim’s Rest sera peut-être le terminus de sa vengeance, mais ce que Freeman ignore encore, au volant de sa Camaro rouge qui remonte Murder Drive, c’est qu’il n’est pas le seul à vouloir se venger. Et que la vérité va se révéler plus cruelle et plus perverse encore. Car dans la tempête qui se déchaîne et présage du retour de la terreur, un serial killer peut en cacher un autre. Ou deux.

Pilgrim's Rest a été le théatre de meurtres cruels et de disparitions inexpliquées. Un homme a été condamné, Hunter. Mais il s'évade. Un homme va le suivre, un ancien flic dont la fille fut une des victimes d'Hunter bien qu'il n'ait jamais avoué où se trouvait le corps.

Les habitants sont en émoi lorsqu'ils apprennent que le prédateur est de retour et le shérif fait tout pour lui mettre la main dessus.

Après des débuts difficiles (mais peut être que je n'étais pas dans les meilleurs dispositions), je me suis plongée dans ce roman puissant servi par des personnages qui le sont tout autant. Qui est vraiment Hunter ? Est-il le monstre que l'on décrit ? Est-ce aussi une victime.

L'auteur sait tenir l'attention du lecteur en éveil avec des scènes percutantes et des chapitres courts. La suite sortie il y a peu est déjà dans ma PAL et je crois que j e ne vais pas tenir très longtemps pour la lire.