galeries

Karine, dix ans, joue avec un ami imaginaire. Tout ce qu'elle sait, c'est son âge et qu'il n'aime pas Alan Lambin, le spécialiste en paranormal que son père, désemparé et dépassé par une succession de phénomènes étranges, a appelé à l'aide. Et si l'origine de tout cela se trouvait dans les anciennes galeries minières existant toujours sous ce village du Nord ? Le seul moyen d'accéder à ce dédale oublié de tous serait les sous-sols d'un hôpital abandonné et hanté par le souvenir de tous ceux qui y laissèrent leur vie, un matin d'hiver, treize ans plus tôt.

Alan Lambin revient dans une nouvelle enquete, qui une fois de plus, va le malmener. C'est un homme exténué et complètement désemparé qui demande de l'aide à Alan. Sa fille a un ami imaginaire, sa femme est morte en se jetant dans un puits et sa belle mère répèté inlassablement une même série de chiffres sans compter les nombreux phénomènes inexpliqués qui ont lieu dans sa maison.

Alan va devoir mettre en oeuvre toute sa patience et son savoir afin d'aider ce pauvre homme et sa famille et essayer de trouver l'origine du mal qui ne se trouve peut être pas où l'on pense.

La détresse d'Etienne fait peine à voir mais tous les personnages de ce roman sont extremement touchants par leur sensibilité et leur vécu. Mais c'est surtout le personnage d'Alan qui va evoluer de manière considérable, l'auteur ne l'épargne pas et les lecteurs ne sont pas en reste. Les galeries hurlantes est le roman où le personnage d'alan est le plus abouti et je pense que nous ne serons pas au bout de nos surprises. En tout cas l'auteur a fait une belle frayeur à son héros et je peux dire qu'il faut avoir le coeur bien accroché car je n'en ai pas cru mes yeux.

Les Galeries hurlantes marquent un tournant dans l'évolution de son personnage principal et le sujet traité est encore très douloureux dans la région. En bref, vous avez tous les éléments pour vous jeter sur le livre qui ne pourra pas vous laisser indifférent.