maison mensonges

Le corps d’un détective privé, porté disparu en 2006, est découvert dans une voiture cachée dans la forêt près d’Édimbourg. Un comble pour sa famille et pour la police locale car cette région avait à priori déjà été fouillée par les officiers à l’époque. L’inspecteur Siobhan Clarke reprend l’enquête et se voit obligée d’examiner les nombreuses erreurs commises par ses prédécesseurs. Les rumeurs d’incompétence et de corruption courent depuis toujours et à présent, plus de dix ans après, il est temps de découvrir la vérité. Tous les officiers en poste à l’époque sont interrogés et il s’avère que tout le monde a quelque chose à cacher. Même John Rebus…

Quand le corps de Stuart Bloom est découvert après avoir été porté disparu pendant 10 ans, le mystère reste entier car l'endroit où est découvert le corps avait déjà été fouillé en son temps.

De pplus, l'enquête met à jour des zones d'ombres, des pistes non exploitées, bref les premiers enquêteurs sont pointés du doigt. Il  n'en faut pas plus à John Rebus pour sortir de sa retraite et preter main forte afin de faire toute la lumière sur cette affaire.

Je ne sais pas si ça vient de moi mais j'ai trouvé que les 2/3 du roman était très lent, les enqueteurs pataugent un peu dans la semoule, ils tournent en rond et puis d'un coup pouf, ça part ! Il faut dire aussi que ce roman est le dernier de la série avec John Rebus, héros de longue date. Oui c'est tout moi ça de commencer une série par la faim.

Néanmoins, j'ai trouvé le personnage intéressant et j'ai bien envie de commencer par le début, ce serait peut être une bonne idée.