espionne

Londres, 1932.  Lady Victoria Georgiana Charlotte Eugenie, fille du duc de Glen Garry et Rannoch, trente-quatrième héritière du trône britannique, est complètement fauchée depuis que son demi-frère lui a coupé les vivres. Et voilà qu’en plus ce dernier veut la marier à un prince roumain !  Georgie, qui refuse qu’on lui dicte sa vie, s’enfuit à Londres pour échapper à cette funeste promesse de mariage : elle va devoir apprendre à se débrouiller par elle-même.  Mais le lendemain de son arrivée dans la capitale, la reine la convoque à Buckingham pour la charger d’une mission pour le moins insolite : espionner son fils, le prince de Galles, qui fricote avec une certaine Américaine…

Georgie refuse de vivre une seconde de plus avec son frère et sa belle soeur sous peine de se retrouver mariée à un Prince venu de l'Est.

Elle entreprend donc de migrer à Londres où elle ne tarde pas de se faire confier une mission par la Reine elle-même à savoir espionner son fils et sa fiancée.

Si l'intrigue tarde beaucoup à se mettre en place, Rhys Bowen nous offre une belle peinture du Londres de l'époque et surtout de la Monarchie Anglaise.

Georgie, quant à elle, flirte allègrement entre coutume et modernité, est attachante car elle refuse de se laisser marcher sur les pieds et ce même s'il s'agit de la Reine elle même.

Je lirais le second tome pour voir si on rentre plus vite dans le vif du sujet parce que j'avoue que je suis curieuse.