skeleton road

Des ouvriers découvrent dans le centre historique d’Édimbourg les restes d’un cadavre au sommet d’un immeuble. À qui appartient ce squelette, et comment est-il arrivé jusque-là ?
C’est à l’inspectrice Karen Pirie qu’est confiée la résolution de l’énigme. Bientôt, elle va devoir s’enfoncer plus loin qu’elle ne l’aurait cru dans l’histoire tragique des Balkans, là où couve encore la violence de crimes de guerre inavoués.
Val McDermid signe avec Skeleton Road un polar captivant et parfaitement maîtrisé, hanté par le souvenir sanglant des guerres de Yougoslavie des années 1990.

J'adore cet auteur depuis des années avec son duio d'enqueteurs Hill et Jordan. Ici, elle nous offre un roman à part ancré dans la guerre des Balkans. 

Un squelette est retrouvé en haut d'un immeuble avec une balle dans la tête. L'enquete est confiée à la brigade des affaires non classées dirigée par Karen Pirie.

Son enquête va la mener dans les Balkans, où les crimes de guerre se sont perpétrés sous le nez des Européens. Le tribunal Pénal International a été créé pour juger les criminels de guerre à l'instar de Nuremberg pour les nazis mais beaucoup ont réussi à passer à travers les mailles du filet.

La psychologie des personnages est très fouillée et la recherche que l'auteur a faite sur cette partie de notre histoire contemporaine est passionnante et très détaillée.

Cela prouve que l'auteur peut sortir de sa zone de confort pour nous emmener ailleurs, la nature huamine est telle qu'il y a des fois peu à inventer.