jours de glace

Des trombes d'eau. Un vent infernal. En quelques minutes, la petite ville de Woodfoll dans le grand Nord canadien est balayée par une tempête d'une violence inouïe. Plus d'électricité, plus de téléphone, un paysage de fin du monde.

Comme le reste de la région, la prison de haute sécurité n'a pas résisté à l'ouragan. La panne électrique a ouvert les portes, libérant quatre tueurs, parmi les pires de leur espèce, des violeurs, pédophiles et meurtriers récidivistes qui se retrouvent dans la nature.

Quand des cadavres sont retrouvés, sauvagement mutilés, les soupçons se portent forcément sur les évadés. Mais sont-ils les vrais coupables de ces atrocités ? Lou Grynspan, ancienne profileuse de la police du Québec, mène une enquête aux frontières de la raison. Un voyage au bout de l'enfer qui va hanter ses jours et ses nuits.

On ne présente plus Maud Tabachnik sur la scène du thriller français, c'est une valeur sure. Son nouveau roman ne déroge pas à la règle.

Elle nous entraine dans une petite bourgade du canadien au demeurant tranquille nonobstant la prison de haute sécurité regroupant la fine fleur des psychopathes, violeurs et autres joyeusetés. Un soir, un ouragan s'abat sur Woodfoll dévastant tout sur son passage. La prison n'y a pas résisté et 4 dangereux criminels se sont échappés. Le sherif Lou Grynspan va tout mettre en oeuvre pour les retrouver malgré le caractère sauvage du terrain de chasse.

De plus, un meurtre affreux est commis dans ce laps de temps, les évadés sont désignés coupables mais selon Lou rien n'est moins sur.

Maud Tabachnik a créé un personnage principal très fort, Lou a déjà un sacré vécu avant de devenir shérif de Woodfoll. Néanmoins, cette expérience va lui être très utile. J'ai beaucoup aimé sa relation avec son chien, qui est un personnage à part entière.

Les personnages sont très riches mais c'est surtout l'ambiance de cette petite bourgade dévastée par l'ouragan et subissant les assauts de l'hiver qui donnent une atmosphère particulière à ce roman. De plus, la fin que nous réserve l'auteur est à la hauteur du reste et j'avoue que si elle m'a un peu surprise, je l'ai trouvé très juste.

On ne peut vraiment pas rester de glace avec ce roman.