Couverture Les maîtres inquisiteurs, tome 08 : Synillia

Le bourgmestre d'Ikaerland sollicite l'Ordre des maîtres inquisiteurs pour déterminer l'origine des massacres perpétrés dans les monastères aux alentours. Se trouvant à proximité, Synillia et Eldeween sont dépêchées sur les lieux et reçoivent un accueil plutôt agressif : personne ne s'attendait à ... deux femmes. Dans un contexte déjà éprouvé par ces tueries et les tensions entre royaumes, les enquêtrices auront tout à prouver, et deux fois plus que leurs collègues masculins. Une lourde responsabilité pour Synillia qui accuse encore peu d'expérience et surtout, pas de pouvoir particulier hormis l'art de l'épée. Mais dans ce monde de brutes où il n'y a pas de place pour la faiblesse, elle va devoir jouer de finesse.

Une fois n'est pas coutume dans ce 8è tome la place d'honneur est faite aux femmes. Le maitre inquisiteur est une jeune femme : Synillia. Avec son elfe, elle est envoyée sur les lieux d'un massacre inexpliqué. Tous les moines d'un monastère ont été retrouvés morts dans des circonstances étranges. Une chose est sure, elles ne sont pas accueillies à bras ouverts , les habitants sont sceptiques en voyant deux femmes arrivées. Elles vont devoir faire preuve de tout leur savoir faire et de finesse d'une pour se faire apprécier et de malice pour attraper le responable du massacre.

La condition des femmes n'a jamais été simple et ce volume prouve encore une fois qu'une femme doit prouver sa valeur avant d'être regardée comme "l'égale" de l'homme. Les dessins sont toujours aussi magnifiques. Et il se pourrait que l'Inquisition ait encore fort à faire avec une nouvelle menace qui s'annonce.