ghetto X

Alors que Victor Lessard prend ses distances des Crimes majeurs pour éclaircir le passé de son père, un journaliste respecté et influent est assassiné par un tireur embusqué. À l'insistance de sa partenaire, Jacinthe, Victor accepte de donner ses impressions sur la scène de crime. Pris pour cible et blessé dans un attentat par les assassins du journaliste, Victor doit disparaître pour assurer sa sécurité et celle de ses proches. C'est donc en marge de leur statut de policiers que Victor et Jacinthe remontent une piste jusqu'à un obscur et dangereux groupe armé d'extrême-droite. Au péril de leur vie, ils tenteront de freiner les desseins meurtriers de ces extrémistes et ceux de l'homme mystérieux qu'ils protègent.

Décidément j'ai vraiment le chic pour commencer une série par le dernier numéro, avec Ghetto X, je reste fidèle à moi-même. C'est sur la chaine de Ludo que j'ai découvert ce roman et j'ai eu envie de le lire.

On fait la connaissance de Victor Lessard, ex enquêteur aux crimes majeurs avec le meurtre d'un journaliste. Son ancienne partenaire fait appel à lui car elle a confiance en son flair. Peu après, il est attaqué par les tueurs du journaliste. Obligés de disparaitre pour survivre, il va mener une enquêteen sous main aidé en cela par Jacinthe.

J'avoue avoir eu un gros coup de coeur non pas pour le personnage de Victor mais sur celui de Jacinthe. Elle m'a fait rire comme ce n'est pas possible mais elle m'a aussi ému, car sous sa façade de grande gueule, c'est une personne de grande sensibilité. Le travail de recherche de l'auteur sur la période de la guerre froide et sur les espions de l'époque fournit au récit une réalité qui accroche.

En revanche, il a fallu que je m'accroche aux branches car le phrasé des personnages m'a beaucoup gêné au début de ma lecture, je ne pensais pas me retrouver avec du canadien pur jus, j'avoue que les tournures de phrases m'ont ralenti car il fallait que je relise plusieurs fois pour bien comprendre.

Néanmoins, je pense que je lirais les autres enquêtes de Victor car j'avoue que j'aime bien son style d'enquêteur.