mort

Beth est morte. Et depuis, son père, policier, est le seul qui puisse encore la voir et l’entendre… mais il est submergé par son deuil. Pour l’aider à refaire surface, Beth l’encourage à s’investir dans une nouvelle enquête : suite à l’incendie d’un orphelinat, un cadavre a été retrouvé et deux hommes ont disparu. Qui sait, ce mystère pourra peut-être détourner son père de sa tristesse ? Intriguée, Beth se lance elle aussi dans l'enquête. Elle fait bientôt la connaissance d’Isobel, une fille étrange qui parle par énigmes…

Je ne sais pas pour vous mais pour moi, il ya des moments où dès que je lis les premières pages pages d'un roman, je sais que j'ai entre les mais une petite pépite. La Mort n'est qu'un début en est une.

Beth est morte dans un accident de voiture laissant derrière une énorme tristesse chez les membres de sa famille mais surtout son papa qui est inconsolable. Mais aussi incroyable que cela puisse paraitre, son père peut voir et entendre Beth. Pour l'aider à reprendre le dessus, elle va l'orienter vers une enquête étrange : lors d'un incendie, un cadavre est retrouvé et deux personnes ont disparu. Voilà de quoi attiser la curiosité d'un enquêteur aguerri.

J'ai adoré ce roman, je me suis immédiatement attachée à cette jeune fille fauchée par un accident alors qu'elle avait toute la vie devant elle. Elle est très attristée de voir que son papa a du mal à vivre sans elle et qui s'enfonce doucement dans ma dépression. tout comme lui, elle a du mal à faire son deuil, d'être partie trop tot, trop vite, sans avoir eu le temps de dire au revoir à ses proches.

Le personnage d'Isobel est également très intriguant, on ne sait pas trop quel est son rôle au début mais au fur et à mesure qu'elle raconte son histoire au père de Beth on sent qu'elle a vécu des choses pas droles du tout qui expliquent son comportement actuel.

Les auteurs sont frères et soeurs et sont aborigènes d'origine. Ils ont à coeur de véhiculer l'histoire de leur culture, de leur croyance et ce que leur peuple a pu subir dans le passé. Leur petit mot en fin de roman est extrêmement touchant.

Ne passez pas à côté de ce roman qui vous rappellera qu'il ne faut jamais cesser de dire à nos proches qu'on les aime.