glace

Dans ces bois du fin fond de la Corrèze, un jeune garçon trouve refuge en 1918, en compagnie de son frère, une "gueule cassée". Une guerre plus tard, des soldats allemands s'y enfoncent, sur les traces d'une de leurs unités disparues. Ces mêmes arbres que l'on retrouve en 2020 peints sur les murs de la chambre d'hôpital d'un vieillard allemand.

Aujourd'hui le vieil homme va parler. Révéler le secret de cette forêt qui ébranlera bien des existences, bien des certitudes. Bien des familles.

L'auteur va situer son roman dans trois temporalités différentes : 1918, 1944 et 2020, les deux guerres mondiales vont jouer un role prépondérant. On suit une famille les Faure : Lucien, le patriarche et maire de son village a perdu un fils lors de la première guerre et son petit-fils est devenu une gueule cassée. Pendant la seconde guerre mondiale, des soldats allemands recherchent une patrouille disparue et passe par le village de Lucien. Une rencontre va le bouleverser.En 2020, un vieillard s'appretent à faire des révélations sur les camps et la fin de la guerre mais il ne veut parler qu'à une seule personne : l'arrière arrière petit fils de Lucien.

La force de ce roman est dans ce qui passe dans cette foret : cette ombre qui traque les soldats allemands, le Croquemitaine. C'est le fil rouge de ce roman, car le croquemitaine apparait à toutes les époques, comment fait-il ?

Les personnages sont très profonds, les scènes de massacre sont saisissantes de vérité, on ressent la peur de toutes ces personnes dont la vie a été fauchée.

La fin est extrêmement émouvante et notre coeur ne peut rester de glace face à ce récit fort et noir.