clé

Lorsqu'on travaille à la Commission européenne dans une unité de prospective qui s'intéresse aux technologies du futur et aux questions de cybersécurité, que ressent-on quand on est approché par des lobbyistes ? Que se passe-t-il quand, dans une clé USB qui ne nous est pas destinée, on découvre des documents qui nous font soupçonner l'existence d'une porte dérobée dans une machine produite par une société chinoise basée à Dalian ? N'est-on pas tenté de quitter son bureau à Bruxelles et d'aller voir soi-même, en Chine, sur le terrain ?

Le narrateur travaille à la commission européenne et doit faire une présentation sur la cybersécurité et sur les technologies du futur. Il se fait approcher par des personnes appartenant à des entreprises oeuvrant dans la cybermonnaie : le bitcoin.

N'écoutant que sa conscience professionnelle, il refuse leur proposition. Peu après il découvre une clé usb abandonnée sur le lieu de son rendez vous, il la prend et ce qu'il va trouver dedans va le pousser à sortir de sa zone de confort jusqu'à organiser un voyage en Chine et au vu et au su de tout le monde.

La partie sur les nouvelles technologies est très intéressante,  l'auteur s'attache à nous montrer les rouages des lobby au sein de la Commission Européenne, les enjeux insoupçonnés des nouvelles technologies et les dérives dans des mains peu scrupuleuses.

En revanche, je n'ai pas vraiement ressenti beaucoup d'empathie avec le personnage ça n'a pas accroché du tout. J'ai du loupé quelque chose car je trouve que la fin du roman arrive comme un cheveu sur la soupe et je n'ai pas vu le lien avec le récit.

Même si j'ai appris des choses intéressantes, cette lecture est quelque peu mitigée.

Retrouvez également mon avis en vidéo :

Point lecture #1 magie, artefacts, brosse à toilettes et clé usb