guepes

Anna est une femme bien. En tout cas, c’est ce qu’elle se raconte. Oui, elle a commis des erreurs, mais qui n’en fait pas ? Directrice d’école, mère de famille, épouse aimante, Anna a enterré son passé, reconstruit sa vie. 

Puis, un jour, une voix à la radio : celle de Scott, l’homme qu’elle a aimé follement ; celui qui l’a brisée et qu’elle a vu mourir quatorze ans plus tôt.

Anna panique. Comment préserver son monde de mensonges si fragile ? Qui est-elle vraiment ? Et où trouver de l’aide ? 

Car Scott a proféré une menace : dans une semaine, il livrera les noirs secrets d’Anna au pays tout entier. Sept jours pour le traquer, le stopper, le détruire. Mais comment lutter contre un fantôme ?

Anna est une femme qui a réussi : un bon mari, deux beaux enfants, un bon boulot, une vie sans histoire en somme ? Non pas vraiment, car Anna a un passé douloureux qu'elle a tenté d'oublier. Un jour à la radio, elle entend la voix de Scott, l'homme qu'elle a aimé 14 ans auparavant mais qui est mort. Elle va alors tout faire pour que son passé reste où il est : dans l'oubli.

Parallèlement à ça, on suit une équipe d'enqueteurs qui tente d'élucider le meurtre d'un homme retrouvé dans sa voiture.

Arrivée au milieu du roman j'ai rapidement su qui était derrière tout ça, l'enquête ne révolutionne pas le genre, néanmoins la psychologie d'Anna est intéressante même si j'ai eu beaucoup de mal avec elle au début  du roman.

L'auteur nous réserve une surprise à la fin du roman et celle ci je ne l'ai pas vu arriver. Le style de l'auteur est fluide et on n'arrête pas de tourner les pages car on veut savoir la fin.

J'ai passé un bon moment de lecture même si ce ne sera pas un coup de coeur.

Retrouvez ici la chronique vidéo :