couloirs

Le Foyer des Galibots, une maison de retraite paisible située dans le Nord de la France, ferma ses portes en 1992 après une effroyable série de morts mystérieuses. Des suicides, selon l'enquête. Détails troublants : certains pensionnaires avaient témoigné de présences effrayantes, et une aide-soignante avait affirmé avoir été attaquée par une force invisible. Alan Lambin, enquêteur en paranormal, sent que cet endroit, construit sur les ruines d'un hôpital exploré quinze ans plus tôt, a besoin de lui. A-t-il oublié la menace qui y rôde ?

Quelle ne fut pas ma joie de voir qu'une nouvelle aventure d'Alan Lambin et consorts sortait. On le retrouve 15 ans après sa dernière enquete et ça ben c'est une sacrée surprise. La deuxième est qu'il n'est plus l'enqueteur que l'on a connu. Mais Paul son ami de toujours revient lui présenter une affaire qui pourrait bien lui remettre le pied à l'étrier mais qui le ramènerait à sa dernière enquête, celle qui a tout fait basculer.

Mais tout au fond de lui, Alan demeure un enquêteur du paranormal et il culpabilise de ne pas avoir pu aider toutes les âmes qui se trouvaient dans les ruines de l'hopital.

J'avoue que le personnage d'Alan m'a un peu déçue dans ce roman, certes sa dernière enquête a été traumatisante mais là il n'est plus qu'une coquille vide, j'avais envie de le secouer pour qu'il se réveille, il ne pouvait pas rester comme ça. J'ai trouvé ce roman très sombre, très oppressant. Il est vrai que déambuler dans un hopital où un drame est survenu est quelque peu flippant et je ne sais pas trop quoi pensé de la fin. Est-ce que l'auteur nous laisse dans l'incertitude pour mieux nous surprendre par la suite ?

Le style est toujours aussi addictif et j'ai dévoré ce roman mais Alan Lambin a pris une direction vers laquelle je ne m'attendais pas.

Affaire à suivre donc.