01 septembre 2017

La maison des Turner d'Angela Flournoy

Cela fait plus de cinquante ans que la famille Turner habite Yarrow Street, rue paisible d'un quartier pauvre de Detroit. La maison a vu la naissance des treize enfants et d'une foule de petits-enfants, mais aussi la déchéance de la ville et la mort du père. Quand Viola, la matriarche, tombe malade, les enfants Turner reviennent pour décider du sort de la maison qui n'a désormais plus aucune valeur, la crise des subprimes étant passée par là. Garder la maison pour ne pas oublier le passé ou la vendre et aller de l'avant ? Face à ce... [Lire la suite]
Posté par totalybrune à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

24 août 2017

Sa mère de Saphia Azzeddine

Marie-Adélaïde, née sous X, a la rage au ventre ; elle a un destin, mais ne sait pas encore lequel. Pas celui de caissière à La Miche Dorée. Pas non plus celui de ses rares copines, certaines connues en prison, d’autres camarades de galère et d’errance. Serait-ce celui de nounou des enfants impeccables de la Sublime ? Ou celui de retrouver sa mère coûte que coûte ? Son destin, elle va le chercher avec les moyens dont elle dispose : le culot, la parole qui frappe, l’humour cinglant, l’insoumission à son milieu, la révolte contre... [Lire la suite]
Posté par totalybrune à 08:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
23 juillet 2017

Le parfum du bonheur est plus fort sous la pluie de Virginie Grimaldi

"Je ne t'aime plus."Il aura suffi de cinq mots pour que l'univers de Pauline bascule. Installée avec son fils de quatre ans chez ses parents, elle laisse les jours s'écouler en attendant que la douleur s'estompe. Jusqu'au jour où elle décide de reprendre sa vie en main.Si les sentiments de Ben se sont évanouis, il suffit de les ranimer.Chaque jour, elle va donc lui écrire un souvenir de leur histoire. Mais cette plongée dans le passé peut faire resurgir les secrets les plus enfouis.Avec une extrême sensibilité et beaucoup d'humour,... [Lire la suite]
Posté par totalybrune à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
07 juillet 2017

Sous l'aile du concombre d'Henri Girard

Les célibataires contre les hommes mariés, a-t-on idée ? Quelle mouche a donc piqué Hubert d'accepter ce match au village ? Lui, quadragénaire hypocondriaque, consultant en ressources humaines et... bancal du sentiment. Mais on ne se méfie jamais assez lorsqu'on se retrouve à la merci d'une nièce astucieuse et aux bons soins d'un ami moins débonnaire qu'il n'en a l'air... Car Hubert aime, mal, et ne sait le dire. Quelle plus belle phrase, pourtant, que " Je t'aime " ?.. Mais on oublie parfois de la prononcer, par peur, pudeur ou... [Lire la suite]
Posté par totalybrune à 11:30 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
01 juin 2017

Colza mécanqiue de K.B Holmqvist

Restés célibataires, les deux frères Henning et Albert, 68 et 73 ans, habitent une maisonnette à la lisière d’un village de la campagne suédoise. Leur paisible routine est brisée net lorsque la maison d’à côté est transformée en centre de désintoxication pour femmes. Puis quand, à la suite d’un malentendu, des médias à l’imagination fertile lancent une rumeur incroyable : le champ de colza voisin serait un lieu de débarquement extraterrestre. Jeunes femmes vulnérables d’un côté, journalistes en délire de l’autre… Propulsés au cœur... [Lire la suite]
Posté par totalybrune à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
26 avril 2017

La chambre d'Hannah de Stéphane Bellat

Paris, février 1992. Pierre Descarrières, 11 ans, est malheureux coincé entre une vie terne et des parents qui se déchirent quotidiennement. Seul dans sa chambre, il rêve d'un frère ou d'une sœur qui viendrait rompre sa solitude. Paris, février 1942. Hannah Klezmer, 11 ans, étouffe dans l'espace confiné de son appartement, mise à l'écart parce que juive. Leurs routes n'auraient jamais dû se croiser. Et pourtant, c'est arrivé. Car il existe entre eux un lien plus fort que le temps et la folie des hommes. Si La Chambre d'Hannah plonge... [Lire la suite]
Posté par totalybrune à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 avril 2017

Soyez imprudents les enfants de Véronique Ovaldé

Alors qu'elle a 13 ans, Atanasia Bartolome a comme une révélation devant une toile du peintre Roberto Diaz Uribe. Elle découvre qu'il est un cousin de son père et souhaite savoir ce que cherche à lui dire ce peintre, qui a disparu un jour comme tous les ancêtres Bartolome. La jeune fille décide de partir elle aussi explorer le vaste monde. Atanasia n'a pas d'existence propre jusqu'à ses treize ans où elle voue une passion à un peintre. Jusqu'à ce qu'elle soit en âge de partir, elle va faire de nombreuses recherches pour retrouver... [Lire la suite]
Posté par totalybrune à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 mars 2017

Le bureau des jardins et des étangs de Didier Decoin

  Empire du Japon, époque Heian, xiie siècle. Être le meilleur pêcheur de carpes, fournisseur des étangs sacrés de la cité impériale, n’empêche pas Katsuro de se noyer. C’est alors à sa jeune veuve, Miyuki, de le remplacer pour porter jusqu’à la capitale les carpes arrachées aux remous de la rivière Kusagawa. Chaussée de sandales de paille, courbée sous la palanche à laquelle sont suspendus ses viviers à poissons, riche seulement de quelques poignées de riz, Miyuki entreprend un périple de plusieurs centaines de kilomètres à... [Lire la suite]
Posté par totalybrune à 13:05 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
07 mars 2017

Un paquebot dans les arbres de Valentine Goby

Au milieu des années 1950, Mathilde sort à peine de l’enfance quand la tuberculose envoie son père et, plus tard, sa mère au sanatorium d’Aincourt. Cafetiers de La Roche-Guyon, ils ont été le coeur battant de ce village des boucles de la Seine, à une cinquantaine de kilomètres de Paris. Doué pour le bonheur mais totalement imprévoyant, ce couple aimant est ruiné par les soins tandis que le placement des enfants fait voler la famille en éclats, l’entraînant dans la spirale de la dépossession. En ce début des Trente Glorieuses au nom... [Lire la suite]
Posté par totalybrune à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
15 février 2017

L'administrateur provisoire d'Alexandre Seurat

Découvrant au début du récit que la mort de son jeune frère résonne avec un secret de famille, le narrateur interroge ses proches, puis, devant leur silence, mène sa recherche dans les Archives nationales. Il découvre alors que son arrière-grand-père a participé à la confiscation des biens juifs durant l'Occupation. Le récit tente d'éclairer des aspects historiques souvent négligés jusqu'à récemment, celle de l'aryanisation économique de la France de Vichy, crime longtemps refoulé par la mémoire collective. Une enquête à la fois... [Lire la suite]
Posté par totalybrune à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]