clara

SI CLARA N’AVAIT PAS AIMÉ CET HOMME,
ELLE SERAIT TOUJOURS EN VIE.

Aujourd’hui, Clara n’est plus qu’un dossier sur le bureau de Tomar Khan. On vient de la retrouver morte, flottant dans le magnifique bassin Art Déco d’une piscine parisienne. Le suicide paraît évident.

Tomar est prêt à fermer le dossier, d’autant qu’il est très préoccupé par une enquête qui le concerne et se resserre autour de lui. Mais Rhonda,son adjointe, peut comprendre pourquoi une jeune femme aussi lumineuse et passionnée en est venue à mettre fin à ses jours. Elle sent une présence derrière ce geste.

Pas après pas, Rhonda va remonter jusqu’à la source de la souffrance de Clara. Il lui faudra beaucoup de ténacité – et l’appui de Tomar – pour venir à bout de cette enquête bouleversante.

QUI RENDRA JUSTICE À CELLE QUI PLEURAIT SOUS L’EAU ?

Dans son nouveau roman Niko Tackian retrouve son personnage fétiche, Tomar Khan. Lui et son équipe vont enquêter sur le suicide de Clara qui s'est ouvert les veines dans une piscine municipale. Même si l'enquete est vite pliée, Rhonda, l'adjointe de Tomar, ne veut pas laisser tomber Clara, ne pas faire qu'elle soit un dossier parmi les autres. En marge de son équipe, elle va mener une enquête très personnelle afin de savoir pourquoi cette jeune femme a commis cet acte désespéré.

Tomar quant à lui voit son passé le rattraper. Il va devoir enqueter pour découvrir la vérité quitte à ce qu'elle brise sa vie.

J'ai aimé retrouver l'équipe d'enqueteurs et le personnage de Tomar, je l'ai trouvé un peu moins borderline que dans les précédents même si son côté sombre est toujours présent, je l'ai trouvé plus nuancé.

Quant à Rhonda, j'ai vraiment admiré sa détermination à ne pas laisser la mort de Clara tomber dans l'oubli et pour ainsi dire rendre hommage à la victime.

J'ai hate de voir comment vont évoluer les personnages dans le prochain roman mais en tout cas je serais présente au rendez vous. 

Retrouvez ma chronique en vidéo :