journal call girl

 Découvrez les aventures vraies d’une jeune étudiante nouvellement londonienne qui se fait appeler « Belle de jour » la nuit (en hommage au film français « Belle de jour » incarnée notamment par Catherine Deneuve). Les confidences sans tabous de Belle de Jour sont crues et drôles à la fois, la jeune femme assume d’exercer le plus vieux métier du monde (tout en préparant sa thèse de doctorat) et aime ca…

Un grand merci aux Editions First de m’avoir permis de découvrir ce livre.

C’est avec une certaine virginité (ah ah) que j’ai découvert ce monde si particulier : celui des call-girls.

Personnellement, je n’en connais pas (ou alors elles ne m’ont rien dit les coquines).

L’héroine se tourne vers cette activité, car en arrivant à Londres pour chercher du travail, il faut faire face au quotidien, payer les factures, manger, s’habiller…..

Elle fait donc le choix de vendre son corps et s’en accomode assez bien. Rassurez vous, vous n’aurez pas droit à des scènes de pillonage intempestif (Gidéon Cross et Christian Grey passez votre chemin Messieurs), non, mais plutôt un guide de survie et de savoir vivre chez les call-girls.

Belle de jour est la Madame de Rothschild des call-girls : vous saurez donc ce que doit faire, ne pas faire et ne SURTOUT pas faire lorsque vous exercez ce métier. Car ce livre montre que le sexe peut être alimentaire (veuillez éloigner tout de suite l’image de vous taper toutes sortes de légumes et fruits, ce n’est pas ce que j’ai dit….. quoique).

C’est un job comme un autre, bon certes les conditions de travail diffèrent quelque peu d’un poste d’assistante de direction : les horaires sont flucutuantes, les demandes également et l’instrument de ces messieurs plus ou moins en forme.

Il y a très peu de scènes affriolantes (votre lingerie sera sauve) mais beaucoup d’anecdotes et de conseils pratiques sur le sexe en général et le votre, Mesdames, en particulier qui peuvent servir pour tout un chacun. J'ai beaucoup ri à l'évocation de certains passages.

Les call-girls aussi se posent des questions sur l’évolution de leur carrière (ne vous marrez pas mais on pense peu à ça).

Pour vous mettre l’eau à la bouche, je vous mets deux extraits choisis qui m’ont pleurer de rire :

"Avec la généralisation de l'amateurisme dans tous les domaines,la sodomie s'est ouverte au grand public. Les filles qui se demandaient si, en théorie, on peut rester vierge en suçant, se posent à présent la question pour l'accès à leur porte de derrière...."

" Je ne les écoutais pas vraiment jusqu'à ce que me soreilles saisissent deux mots : poils pubiens.

En fait ma mère disait à la sienne :

"Je me sens vieille. Je me suis aperçue l'autre jour que mes poils sont maintenant presque entièrement gris.

Ce à quoi ma grand mère a répondu : " Et tu penses que c'est le pire ? Attends un peu qu'ils se mettent à tomber !"

 

C’est un roman drôle et sexy sur une femme d’aujourd’hui qui a fait un choix peu conventionnel et qui l’assume pleinement.

Est-ce un modèle pour les femmes ? A vous de vous faire une opinion.

Ci joint la vidéo qui a inspiré le pseudonyme de notre call-gril préférée :