Seules-les-betes

Une femme a disparu. Sa voiture est retrouvée au départ d'un sentier de randonnée qui fait l'ascension vers le plateau où survivent quelques fermes habitées par des hommes seuls. Alors que les gendarmes n'ont aucune piste et que l'hiver impose sa loi, plusieurs personnes se savent pourtant liées à cette disparition. Tour à tour, femmes et hommes prennent la parole et chacun a son secret, presque aussi précieux que sa vie.

Lorsque Evelyne Ducat disparait, c'est tout le village qui y va de son petit commentaire. Mais c'est surtout par la voix de cinq personnes que l'on va petit à petit comprendre ce qui s'est passé. La vie n'est pas facile, la solitude est bien souvent la seule compagne de ces gens avec leur troupeau. Alros pour tromper cette solitude, ces gens font des choix, prennent des décisions et les conséquences seront dramatiques.

Colin Niel nous offre un roman d'ambiance avec des personnages qui pourraient tout aussi bien nous ressembler. Leur histoire est bouleversante car personne ne semblait vouloir faire du mal, ils voulaient juste se sentir mieux, se sentit vivant.

L'auteur nousmontre combien le monde rural est un monde difficile fait de sacrifices alors quand un rayon de soleil pointe le bout de son nez dans le quotidien, il faut le saisir coute que coute.

Seules les bêtes est un roman à la fois fort et sensible qui montre combien l'auteur a un grand talent de conteur.