sa mère

Marie-Adélaïde, née sous X, a la rage au ventre ; elle a un destin, mais ne sait pas encore lequel. Pas celui de caissière à La Miche Dorée. Pas non plus celui de ses rares copines, certaines connues en prison, d’autres camarades de galère et d’errance. Serait-ce celui de nounou des enfants impeccables de la Sublime ? Ou celui de retrouver sa mère coûte que coûte ? Son destin, elle va le chercher avec les moyens dont elle dispose : le culot, la parole qui frappe, l’humour cinglant, l’insoumission à son milieu, la révolte contre toutes les conventions. C’est une héroïne de notre temps.

On commence cette rentrée littéraire avec le nouveau roman de Saphia Azzeddine. C'est le premier que je lis de l'auteur et ce ne sera pas le dernier. Nous faisons la connaissance de Marie-Adélaïde. La vie ne lui a pas fait de cadeau. Née sous X, elle a vécu de famille d'accueil en famille d'accueil, elle a connu la prison puis est maintenant caissière dans une boulangerie. Par hasard, elle devient nounou pour une famille bourgeoise. Mais son but, son rêve, c'est celui de retrouver sa mère biologique. L'administration ne lui étant d'aucune aide, elle va remonter une piste grâce au doudou avec lequel elle a été abandonnée.

L'écriture est douce et percutante. Toutes les rencontres que Marie-Adélaïde fait tout au long de sa vie lui a forgé le caractère. Elle ne s'apitoie jamais sur son sort et poursuit son chemin coute que coute. Nos origines sont le point de départ de tout un chacun mais notre destin est celui que l'on se forge soi même.

Je lirais volontiers les autres romans de cette jeune auteur qui a un regard lucide sur notre société.