furies_de_boras

Une bande d’adolescentes quitte la boîte de nuit d’Underryd pour gagner la forêt en lisière : Sofie, Alexandra, Kari et les autres veulent poursuivre la fête ; la lande de Skanör voit s’écraser une météorite d’où émerge une créature avide; cent cinquante et une personnes convergent des environs de Stockholm pour un suicide collectif; une boutique d’aquariophilie est tenue par une femme étrangement proche de ses poissons… Dans ces contes horrifiques, Anders Fager s’empare des grands thèmes de la mythologie, du folklore et du fantastique pour créer des territoires sensuels et sombres, où il fait surgir des créatures d’épouvante.

Mais le monstre n’est pas toujours celui qu’on imagine. Avec un humour noir confinant à la jubilation, l’auteur construit ses récits à coups de petits détails dissonants qui font basculer un quotidien banal : dans cet univers de cauchemar, dans ce monde dévasté, violence et folie sont partout.

Si vous avez les chocottes dès que le vent s'insinue dans les volets la nuit et que vous lisez ce recueil en même temps, vous êtes bons pour quelques nuits d'insomnie.

Ce ne sont pas des contes pour enfant loin de là. Ander Fager a exploité les légendes et les peurs pour en faire plusieurs nouvelles.

On pourrait croire qu'elles n'ont rien à voir les unes avec les autres. Et pourtant, elles ont toutes un lien mais je n'en dit pas plus.

Je ne lis que très rarement des nouvelles et encore moins de ce genre là. Certaines d'entre elles m'ont rendu très mal à l'aise voire même au bord du malaise.

L'auteur a su très bien marier le folklore suédois à ces légendes avec un soupçon de peur primaire qui font ressortir les monstres de sous les lattes du parquet.

Si vous êtes fan des livres d'horreur du style de HP Lovecraft, vous serez aux anges...... ou plutot aux monstres.