un sac

En pleine nuit, une femme attend face au Panthéon, seule, un petit sac dans ses bras frêles qu'elle serre comme un étau. Cette femme, c'est Anna-Marie Caravelle, l'abominable, l'Affreuse Rouquine, la marginale. Lorsque, vingt-quatre ans plus tôt, Monique Bonneuil décide de prendre en charge, en secret, à l'insu du reste du monde, l'éducation de la petite Anna-Marie, fille d'un suicidé et d'une folle à lier, elle n''imagine pas encore le monstre qu'elle abrite sous son toit et que, lentement, elle fabrique. La petite fille, poussée par ses démons, hantée par son histoire, incapable de distance, tue, un peu, beaucoup. Elle sacrifie, règle ses comptes, simplement. Mais que fait-elle là, cette jeune femme agenouillée en plein Paris, au beau milieu de la nuit ? Et que contient ce mystérieux sac qui semble avoir tant d'importance ? Voici l'histoire d'Anna-Marie Caravelle.

Comment bascule-t-on dans le meurtre sanguinaire et violent ? Est-on programmés ? ou les circonstances extérieures nous montrent-elles le chemin ?

En lisant l'histoire d'Anna Marie Caravelle, on peut se poser ces questions. Responsable d'un drame avant même de naitre, recueillie par une vieille dame, l'enfance d'Anna Marie est tranquille jusqu'au jour où Moni l'emmène voir sa mère à l'asile. De ce jour, la petite fille bascule et commet un jour l'irréparable.

Livrée à elle même, elle rencontre Camille. S'ensuit des évènements qui vont jalonner le parcours sanglant qu'est la vie d'Anna Marie.

Tout le long du roman on sait que celui-ci va mal se terminer. Cette jeune femme cherche simplement à vivre normalement et à être aimée mais dès qu'un grain de sable s'insinue dans sa vie, tout part en vrille.

La plume de Solène Bakowski est douce et violente à la fois : elle peut décrire une scène d'une rare violence comme décrire l'amour d'une mère pour son bébé.

Alors si vous aussi vous voulez être surpris, découvrez ce que contient ce sac.