belle sauvage

À l'auberge de la Truite, tenue par ses parents, Malcolm, onze ans, voit passer de nombreux visiteurs. Tous apportent leurs aventures et leur mystère dans ce lieu chaleureux. Certains sont étrangement intéressés par le bébé nommé Lyra et son dæmon Pantalaimon, gardés par les nonnes du prieuré tout proche. Qui est cette enfant ? Pourquoi est-elle ici ? Quels secrets, quelles menaces entourent son existence ? Pour la sauver, Malcolm et Alice, sa compagne d'équipée, doivent s'enfuir avec elle. Dans une nature déchaînée, le fragile trio embarque à bord de La Belle Sauvage, le bien le plus précieux de Malcolm. Tandis que despotisme totalitaire et liberté de penser s'affrontent autour de la Poussière, une particule mystérieuse, deux jeunes héros malgré eux, liés par leur amour indéfectible pour la petite Lyra, vivent une aventure qui les changera pour toujours.

J’ai découvert l’univers de Philip Pullman avec la trilogie de la Croisée des Mondes. C’est donc avec un réel plaisir que je m’y suis plongée une fois de plus avec le premier volet de sa nouvelle trilogie.
On y retrouve Lyra même si elle n’est qu’un bébé, on sait qu’elle va avoir un role important dans l’avenir tant elle fait l’objet de convoitises.
Malcolm est un jeune garçon vif et intelligent qui travaille dans l’auberge de ses parents. Il offre également ses services aux sœurs du couvent et c’est ainsi qu’il apprend qu’elle accueille un bébé. Très vite, un lien particulier va se créer entre eux et c’est le début d’une aventure mouvementée.

On retrouve quelques personnages aperçus dans « la croisée des mondes » mais on y découvre également Malcolm. Ce jeune garçon va vivre des aventures qui vont le faire grandir plus vite que prévu et le confronter à des dilemmes d’adulte.
Ce premier tome plante le décor de la trilogie mais ce n’est pas qu’un descriptif, de nombreux rebondissements et retournements de situations vous attendent et mettent les nerfs des héros à rude épreuve.

Cette nouvelle trilogie semble extrêmement prometteuse et une chose est sure c’est que je serais au rendez-vous pour la suite.