diable licorne

Requiem, votre curé préféré est de retour à… Dunkerque et en plein carnaval?! Pour une séance d’exorcisme.

Notre héros, hors norme, est, il faut l’avouer, un peu étonné par cette divine mission. Non pas qu’il ne croie pas au démon, c’est quand même un petit peu son boulot, mais il se méfie, c’est tout. Il faut dire que les festivités donnent lieu à de sacrées fiestas mais aussi à quelques curieux décès. Des lycéens meurent les uns après les autres après avoir ingurgité des bonbons aux saveurs bien peu catholiques. Requiem réussira-t-il à démanteler ce trafic de « Licorne » et à sauver le carnaval ? Vous le découvrirez dans ce troisième tome des aventures de Requiem, le plus déjanté des serviteurs du Seigneur…

Un homme d’Église pour le moins atypique, de drôles de paroissiens, des missionnaires aux curieuses positions, des fêtards invraisemblablement grimés, des harengs comme si il en pleuvait : Stanislas Petrosky met le feu à Dunkerque. Accrochez-vous les Ch’tis ça va secouer !

Esteban Lehydeux, alias Requiem, revient. Comment ça c'est qui ? Mais si vous savez c'est ce curé "new generation", exorciste à ces heures perdues, amateur de bonne chair (la chair est ici à prendre au sens large du terme car elle peut aussi bien se trouver dans l'assiette que portant une petite culotte affriolante) et de bons mots.

Dans ce troisième opus, Requiem va trainer ses guetres à Dunkerque en plein carnaval de Dunkerque pour traiter un cas de possession.Mais il se pourrait bien que notre curé préféré tombe sur un os ou plus précisément sur une licorne. Intriguant non ?

L'humour et les bons mots sont bien dosés (ni trop ni trop peu), on suit toujours avec plaisir les aventures truculentes de ce trublion. On rigole, on passe un super moment, on imagine des licornes dansant la carmagniole au milieu des carnavaleux (hein ? comment ? On me dit dans l'oreillette que j'aurais abusé de certaines substances pour voir des licornes danser ? Ah bon ? Vraiment ? Bon tant pis).

Les personnages prennent vie sans faire beaucoup d'efforts d'imagination, les mots de l'auteur et l'ambiance qu'il crée font vraiment tout le boulot. Franchement un auteur qui bichonne ses lecteurs, ça le fait non ?

Requiem est en passe de devenir un personnage incontournable du paysage littéraire, en tout cas il fait partie du mien et vivement sa prochaine aventure.

Mention spéciale à Caroline Lainé la créatrice de la couverture qui a fait un boulot sensationnel.

et si vous n'êtes pas encore tout à fait convaincu, regardez ce qui suit :

Booktrailer - Le diable s'habille en licorne