Fille du roi des marais

Enfin, Helena a la vie qu’elle mérite  ! Un mari aimant, deux ravissantes petites filles, un travail qui occupe ses journées. Mais quand un détenu s’évade d’une prison de sa région, elle mesure son erreur  : comment a-t-elle pu croire qu’elle pourrait tirer un trait sur son douloureux passé  ?
Car Helena a un secret  : elle est l’enfant du viol. Sa mère, kidnappée adolescente, a été retenue prisonnière dans une cabane cachée au fond des marais du Michigan, sans électricité, sans chauffage, sans eau courante. Née deux ans plus tard, Helena aimait cette enfance de sauvageonne. Et même si son père était parfois brutal, elle l’aimait aussi… jusqu’à ce qu’elle découvre toute sa cruauté.
Vingt ans après, elle a enfoui ses souvenirs si profondément que même son mari ignore la vérité. Mais aujourd’hui son père a tué deux gardiens de prison et s’est volatilisé dans les marais, une zone qu’il connaît mieux que personne. Malgré la chasse à l’homme lancée par les autorités, Helena sait que la police n’a aucune chance de l’arrêter. Parce qu’elle a été son élève, la seule personne capable de retrouver cet expert en survie, que la presse a surnommé Le Roi des Marais, c'est sa fille.

On ne choisit pas ses parents ni sa famille. Le dicton est on ne peut plus vrai pour Héléna. Son père a kidnappé sa mère alors qu'elle était tout jeune et pour sa part, elle est restée prisonnière jusqu'à ses douze ans.

Depuis, elle est mariée et maman de deux petites filles. Personne ne connait son passé. Tout bascule le jour où son père s'évade de prison, elle va alors tout faire pour l'y renvoyer.

J'ai beaucoup aimé la construction de ce roman. Héléna raconte alors comment était sa vie dans les marais. Pour elle, c'était une vie normale, elle était loin d'imaginer ce que son père avait fait, et pour cause elle lui vouait une adoration sans limite.

La psychologie des personnages est très bien construite. Pour le commun des mortels, certains comportements d'Héléna pourraient sembler bizarre mais au vu de son enfance, ils trouvent un fondement dans son enfance. L'alternance entre le passé et le présent s'articule bien et la référence au Conte d'Andersen apporte encore un peu plus de folklore dans cette histoire passionnante.

Ce fut une très belle découverte et je suivrais cette auteur de près à partir de maintenant.