Fer-Or

Après la guerre nucléaire, le combat pour l'indépendance de l'Humanité commence...

Des hommes, esclaves ou opprimés, se soulèvent contre le pouvoir despotique d'un robot-roi entouré de princes aux allures extravagantes. Ceux-ci possèdent des corps de métal truffés d'informatique et paradoxalement, sont également dotés d'une âme.

Ils ont des morphologies mélangeant l'être vivant à la machine, et peuvent même prendre l'apparence de simples illusions, tels des animaux virtuels. Ce sont les Écolos.

Pour vaincre les robots, les habitants de la Terre Soleil, lourdement diminués par des épidémies mortelles provoquées par la royauté de Fer-Or, vont devoir utiliser la puissance du Feu et faire alliance, à leurs risques et péril, avec des colonies d'araignées venimeuses...

L'auteur nous dépeint un monde où les robots ont pris le pouvoir et où les hommes sont réduits à vivre cachés ou au pire réduits en esclavage. Tout espoir de rébellion fait l'objet d'attaque bactériologique.

Au gré d'une promenade, deux humains-esclaves se rendent compte qu'ils existent humains par delà la barrière de brume. Nait alors l'espoir fou d'une alliance pour renverser les robots.

Le roman est très court, la mise en place de l'univers est assez longue et complexe, et l'action est menée du coup un peu trop rapidement. Les personnages ne sont pas assez creusé à mon sens. En revanche, l'idée de base est très bonne. J'aurais aimé en savoir un peu plus sur le comment de l'arrivée des robots au pouvoir, un peu plus de profondeur pour les personnages.

Je remercie l'auteur de m'avoir permis de découvrir ce livre même si je n'ai pas complètement accrochée.