personne de confiance

Max, un petit gars de banlieue, conducteur grutier à la fourrière, vient d'enlever une voiture sur un emplacement livraison. C'est alors qu'il découvre, sur la banquette arrière, une vieille dame. Faute professionnelle qui risque de causer son renvoi... D'autant plus qu'il la reconnaît : c'est la chef d'entreprise Madeleine Lamor, héroïne de la Résistance, dont la tête orne ses paquets de galettes bretonnes. En pleine crise de confusion mentale, elle le prend pour son amant de 1944 traqué par la Gestapo. Obligé de gérer la situation pour sauver son emploi, Max se retrouve entraîné dans une aventure hallucinante: défendre cette merveilleuse vieille dame, que son neveu tente de rendre folle à coups de médicaments pour s'emparer de ses biscuiteries...

C'est la rencontre improbable entre un jeune homme qui n'a jamais connu ses parents et d'une vieille dame abandonnée à l'arrière de sa voiture. Combien de chances y avait-il pour qu'ils se rencontrent ? La vieille dame est en fait Madeleine Larmor, la patronne des biscuiteries Larmor, héroîne de la Résistance, bref une figure locale en Bretagne. 

Max va aider Madeleine à récupérer son entreprise mais surtout le redonner le gout à la vie qu'elle semble avoir perdu. Dès les premières lignes, on s'attache à tous ses personnages : Max que la vie n'a pas épargné, Madeleine qui a vécu mille vies en une seule, Sam l'amoureuse secrète de Max.

Il y a une phrase qui résume très bien le livre et qui pourrait même devenir une phrase de vie : "On croit qu'on ne sert à rien sur terre, jusqu'au jour où on vous demande l'impossible..."

Moralité : on a tous un role à jouer dans la vie de quelqu'un à un moment ou un autre.