atelier

Prof d’histoire-géo mariée à un politicien narcissique, Mariette est au bout du rouleau. Une provocation de trop et elle craque, envoyant valser un élève dans l’escalier. Mariette a franchi la ligne rouge.
Millie, jeune secrétaire intérimaire, vit dans une solitude monacale. Mais un soir, son immeuble brûle. Elle tourne le dos aux flammes se jette dans le vide. Déserteur de l’armée, Monsieur Mike a fait de la rue son foyer. Installé tranquillement sous un porche, il ne s’attendait pas à ce que, ce matin, le « farfadet » et sa bande le passent à tabac.
Au moment où Mariette, Millie et Mike heurtent le mur de leur existence, un homme providentiel surgit et leur tend la main – Jean, qui accueille dans son Atelier les âmes cassées, et dont on dit qu’il fait des miracles.

Millie, Monsieur Mike et Mariette sont trois âmes blessées qui portent un fardeau sur les épaules devenu trop lourd.

C'est alors que Jean arrive dans leur vie pour les emmener à "l'Atelier", lieu d'accueil pour des gens comme eux. Soutenus par Jean, ils vont pouvoir recommencer à zéro. Tout le monde leur dit, l'Atelier fait des miracles.

Le fait est que l'on s'attache tellement vite à ses personnages que la vie a chamboulé. Le quotidien et le passé les ont broyé et il suffit d'un regard extérieur pour leur faire comprendre que rien n'est fini. Jean est le catalyseur mais ils avaient tous les ressources en eux.

Le roman est très bien écrit, sans mièvrerie, et nous montre que la solidarité peut abattre bien des difficultés. Une belle note d'espoir dans ce monde de brut.